Sélectionner une page

Il y a la ville, il y a cette rue, il y a ce banc et ces deux petites vieilles qui passent le temps.
Jamais là où on les attend, parfois malicieuses, souvent irrévérencieuses, toujours joueuses, ces deux mamies un peu sadiques et pleines d’humour livrent un regard tantôt doux, tantôt acerbe et cruel sur le monde qui les entoure.
Facétieuses et déjantées, ces deux-là nous entraînent dans leur monde burlesque et absurde où la vieillesse se joue et se déjoue. Germaine et Germaine se jouent de nous, mais c’est pour mieux rire de tout ! Presque sans un mot, elles cultivent leur grain de folie comme un trésor et mènent une guerre invisible contre l’ennui et le temps qui file, contre la mort qui va bientôt venir.

La Compagnie Quand les Moules auront des dents est née de l’envie sérieuse de sérieusement ne pas se prendre au sérieux pour provoquer de sérieux fous rires. Notre mot d’ordre : avec une certaine dose d’absurde on peut déplacer des montagnes. Sérieusement utopistes, les membres de la compagnie expérimentent un fonctionnement collégial où toutes les décisions sont prises en commun. C’est donc très sérieusement que l’équipe des moules auront des dents a fait le choix d’un théâtre de rue absurde et engagé. A l’absurdité du monde, la compagnie oppose une bonne dose d’humour et espère ainsi rencontrer le plus absurdement possible les spectateurs et spectatrices et les encourager sérieusement à partager et s’entraider le temps d’un fou rire. Germaine et Germaine sont comme un petit remède contre la solitude et l’indifférence générale. Une pastille Vichy, piquante et rafraîchissante, qui fond en un éclair, pour finalement nous rappeler que du haut de nos solitudes, il est bon de nous rencontrer, de rire et de partager.